Éducation & enseignement artistique

Enquête sur les dispositifs départementaux des enseignements et pratiques artistiques dans le domaine du spectacle vivant 2013

CANOPEEA  a réalisé en 2013 et 2014 une enquête sur la mise en oeuvre de la Loi du 13 août 2004 et plus particulièrement sur les Schémas Départementaux de Développement des Enseignements Artistiques.
Il s'est associé pour mener à bien ce travail au Ministère de la Culture et de la Communication (Direction Générale de la Création Artistique), à l'Assemblée des Départements de France (ADF) et à la fédération nationale Arts Vivants et Départements.
Le Ministère de la Culture et de la Commnication a ainsi confié au printemps 2013 une mission à Jean-Marie Colin, Inspecteur de la Création, des Enseignements Artistiques et de l'Action Culturelle en y associant les compétences d'Aurélien Djakouane, sociologue. Pour enrichir de manière originale ce travail, CANOPPEA a proposé tout au long de ce processus 3 assemblées ouvertes avec les acteurs concernés par l’enquête.
Consulter le rapport complet et la synthèse de l'enquête

Pour que l’éducation artistique et culturelle ne soit plus le « passager clandestin » des politiques publiques de la culture – Synthèse de la conférence de Presse d’Aurélie Filippetti

 « La jeunesse est une priorité du Président de la République ; elle est mon grand projet ministériel pour les cinq années à venir ». C’est en ces termes qu’Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication a ouvert sa conférence de presse « un grand projet pour l’éducation artistique et culturelle » hier matin à l’auditorium du Musée du Louvre. Cinq idées forces de cette priorité du quinquennat en matière de politique culturelle.

Une mobilisation réelle de moyens dans la durée afin d’éviter comme le disait Catherine Marnas à Avignon que « l’éducation artistique, comme la parité, soit purement consensuelle. Si personne n’est contre, il reste encore à s’en emparer !". Cette augmentation budgétaire est et sera de 10 millions d’euros par an soit une

Lire la suite...

Enseignements, pratiques, éducation artistiques, quels enjeux et partenariats pour les territoires ardéchois ?

Le Conseil général de l'Ardèche, en partenariat avec le Canopeea, a organisé en janvier dernier une journée intersectorielle (culture, social, éducation populaire, éducation nationale, élus et techniciens de collectivités) de rencontres professionnelles à Privas, sur le thème "Enseignements, pratiques, éducation artistiques, quels enjeux et partenariats pour les territoires ardéchois ?"
Cette journée a produit une méthodologie de concertation utile à l'heure où les intercommunalités voient leurs périmètres et leurs compétences évoluer, et où elles (ou les communes) doivent se pencher sur leur projet éducatif de territoire (notamment dans leur dimension d'éducation artistique et culturelle) et a permis d'élaborer des pistes concrètes pour que pratiques, enseignements et éducation artistiques, de par les ressources présentes sur le territoire, puissent davantage être porteurs d'accès à la culture et favoriser l'épanouissement des individus.
Télécharger la synthèse et visionner le film de la journée et les interviews de quelques participants, partenaires ou encore intervenants, en cliquant ici.

L'éducation artistique et culturelle dans les politiques culturelles départementales

Synthèse de la Rencontre organisée le 22 mai 2013 par le Conseil général de l’Hérault en collaboration avec la DRAC Languedoc Roussillon et les services de l’Education nationale de l’Académie.

La généralisation de léducation artistique et culturelle, notamment au travers des Plans Départementaux et/ou des Contrats Locaux dEducation Artistique (en savoir ++), le renforcement des enseignements et pratiques artistiques, inscrits ou non dans des Schémas départementaux, sont un des pivots essentiels des politiques publiques départementales (en savoir ++). Dans le cadre de la « Refondation de l’école » comme dans celui de la consultation nationale « Pour un accès de tous les jeunes à l'art et à la culture" (en savoir ++), les Conseils généraux de France et leurs agences disposent dun rôle fondamental (en savoir ++ et encore ++) tant par leurs compétences sectorielles dans le domaine jeunesse et éducatif, culturel, social et de linsertion que par leur rôle historique dans laménagement et laccompagnement des territoires de proximité (en savoir ++ et encore ++).

 

Lire la suite...

Flash

PROFIL CHARGÉ(E) DE MISSION ORGANISATION DES ASSISES 2019

La FNADAC recherche un(e) chargé(e) de mission auto entrepreneur en capacité d’accompagner le montage de ses rencontres professionnelles en termes administratif et communicationnel.

Un contrat pour les missions suivantes serait proposé :

Contrat forfaitaire de janvier à novembre 2019 : préparation des Assises nationales des DAC – Rennes, 10 et 11 octobre 2019.

Assurer le suivi du montage des 5ème Assises Nationales des DAC organisées par la FNADAC en lien avec la Présidente de la FNADAC et en partenariat avec le groupe technique en charge de l’aspect logistique et technique basé en Bretagne, avec le groupe de pilotage composé de membres du CA de la FNADAC (Paris) et l’Observatoire des Politiques Culturelles (Grenoble).

Lieu des assises : Rennes, octobre 2019. Les dernières Assises nationales de DAC ont réuni plus de 500 participants en 2017.

Détails des missions :

* Le ou la chargée de mission aura en charge la gestion administrative et en partie technique des rencontres :

- interface administrative avec les intervenants (réservation des billets de transports, hôtels, taxis…).

- recherche de prestataires / éventuellement demande de devis, suivi prestataires (lieux, traiteurs, prestataires techniques / logistiques) en lien direct avec le groupe technique.

- prévoir et organiser la présence des différents intervenants en lien avec nos partenaires

- gestion opérationnelle des partenariats

- présence terrain lors de la manifestation (accueil, émargement, signalétique…), participation au suivi et mise en place des dispositifs logistiques

- coordonner le recueil de la « matière » utile au déroulé des assises (supports numériques et papiers…), veille documentaire autour des politiques publiques, relevé de bonnes pratiques, recueil des éléments des associations adhérentes.

- constitution d’un serveur accessible aux membres du comité de pilotage dès 2019 et archivage systématique des documents et du travail produits pour constitution d’une base de savoirs faire et d’archives en vue des prochaines éditions.

- A l’issue des Assises, rédaction du bilan, analyse de la fréquentation et coordination de la réalisation d’actes papiers ou numériques.

  • Le ou la chargée de mission participera également à la construction du contenu et des modalités interactives de fonctionnement des Assises. Sur ce dernier point en particulier, il pourra avoir une fonction d’éclaireur et de veille afin de renseigner le comité de pilotage sur des modalités d’animations innovantes.
  • Le ou la chargé(e) de mission aura en charge la partie communication de l’événement :

- relations publiques

- coordination des invitations et réservations

- conception, rédaction et diffusion du dossier de presse et des communiqués de presse en lien direct avec le comité de pilotage. Couverture médiatique de l’événement.

- coordination de tous les supports de communication - travail au développement des outils numériques : alimentation, mise à jour du site internet et mise en place et suivi d’une stratégie sur les réseaux sociaux, diffusion de l’information.

  • Le ou la chargée de de mission pourra aussi se voir attribuer des taches relevant de la vie courante de la fédération : préparation de CA, comptes rendus, organisation de rendez-vous.

Sur ce dernier point, dans le cadre de la professionnalisation de la fédération, le chargé de mission pourra se voir proposer une prolongation de son contrat au-delà de la date des assises afin d’aider la fédération dans sa structuration (missions de secrétariat, communication, recherche de partenariat, animation de la vie de la fédération, organisation de rencontres, etc).

La mise en œuvre des missions sera réalisée en lien direct avec le Président de la FNADAC et le comité de pilotage des rencontres professionnelles de l’association.

Compétences attendues :

- Aisance rédactionnelle

- maîtrise de l’outil informatique

- bonne connaissance des réseaux sociaux et du web

- assistance au montage et à la gestion de projet

- élaboration de dossiers de demandes de sponsoring et subventions

Savoir-faire :

  • Grande autonomie dans le travail
  • Anticipation
  • Capacité à alerter et rendre compte
  • Capacité à mener un projet dans un délai contraint
  • Initiative, réactivité et sens des priorités

Savoir être :

- fortes compétences relationnelles

- Capacité à fédérer et à gérer la multiplicité de partenaires et les différents niveaux d’information des partenaires et groupes de travail.

- diplomatie

Présence physique : 

Participation au comité de pilotage des assises, quelques CA de la FNADAC (Paris), présence lors des événements (frais de déplacement prise en charge en sus)

Condition de rémunération : auto entrepreneur sur forfait global payable au mois

11 mois de contrat forfaitaire payables sur factures réglementaires.

Critère de choix du candidat par la FNADAC : compétences/expérience/ montant forfaitaire proposé sur devis

DATE LIMITE DES CANDIDATURES : 10 DECEMBRE 2018

Les candidatures sont à envoyer par mail aux deux adresses mails suivantes : deborah.copel@gmail.com

et carole.ziem@gmail.com avant le 11 décembre. Des entretiens auront lieu à Paris le 13 décembre (la date sera confirmée directement aux candidats retenus).

Vous êtes ici : Accueil Éducation & enseignement artistique