Éditoriaux

Edito - 20/04/13

En s’appuyant sur la Déclaration des Droits de l’Homme de 1948 et la Déclaration universelle de l’Unesco de 2001, qui reconnaît la diversité culturelle comme le « principal patrimoine de l’humanité » et sa sauvegarde comme un impératif éthique inséparable du respect de la dignité humaine, l’Observatoire de la diversité et des droits culturels a souligné dés 2007 dans la Déclaration dite de Fribourg, l’importance de l’affirmation des droits culturels pour une société.

 C’est d’ailleurs en ces termes que le Président Claudy Lebreton avait ouvert la journée de la Commission Culture de l'ADF consacrée aux droits culturels, l'an dernier à Avignon, ajoutant qu'au-delà des crises économiques que nous connaissons, notre société traversait surtout une crise du sens marquée par une confiante absente envers notre futur et rappelant que l’accès aux autres droits (sociaux, économiques, d’expression, …) ne pouvait être assuré qu’à condition que les droits culturels soient reconnus.

Depuis, Ardèche, Gironde, Nord et Territoire de Belfort sont les 4 premiers départements à s'être engagés dans une démarche de recherche-action pour observer et évaluer leurs politiques publiques au regard des droits culturels. Cette expérimentation leur permet aujourd'hui d’aborder l’effectivité des droits culturels dans

le cadre d’une observation participative : des groupes de travail intersectoriels, des temps d’élaboration départementaux et interdépartementaux, mais aussi des rencontres publiques pour s’informer, s’intéresser, s’impliquer et construire ensemble une nouvelle approche de l’action publique. L’Assemblée des Départements de France (ADF), Culture et Départements et le Canopéea se sont associés à cette démarche, en signant communément une convention de partenariat, afin de valoriser et élargir les expériences, mutualiser et rendre visibles les recommandations formulées par le projet en matière de politique départementale et territoriale dans le champ des droits culturels. Une nouvelle journée de restitution de cette démarche sera à l'ordre du jour des journées d'Avignon de l'ADF le 18 juillet prochain de 10h à 12h à l'Hôtel de Sade du Conseil général du Vaucluse. L'occasion pour de nouveaux départements de rejoindre la démarche en 2014. En attendant, des forums ouverts sont mis en place par chacun des Départements durant tout le mois de juin où l'on pourra découvrir, nourrir et se nourrir des expériences de chacun, de l'intelligence collective de toutes et tous et des éléments innovants de la démarche. Programme complet des forums ouverts ici même.

 

Cette recherche-action s'inscrit dans un programme européen nommé Paideia qui vise à créer des outils de formation professionnelle aux droits culturels. Il permettra le développement des compétences nécessaires à la prise en compte transversale du culturel, notamment dans les secteurs du social, de l’éducation, de l’économie, de l’aménagement des territoires et de la citoyenneté. Le programme se déploie au travers de différentes étapes locales, nationales et européennes. Il est mené par l’Observatoire de la diversité et des droits culturels (programme de l’Institut interdisciplinaire d’éthique et des droits de l’homme de l’Université de Fribourg) avec son coordinateur Patrice Meyer-Bisch, en collaboration avec Culture et Démocratie en Belgique, la Chaire Unesco de Bergame en Italie et Réseau culture 21 en France.

Prendre connaissance de la Déclaration de Fribourg : www.droitsculturels.org

Vous êtes ici : Accueil Éditoriaux Edito - 20/04/13