Aménagement du territoire

Vers une territorialisation des politiques culturelles départementales ? Une enquête expresse de Culture et Départements

A la suite de la rencontre d'Arras de l’hiver 2013, consacrée aux recompositions territoriales françaises (lire le compte rendu des ateliers), Culture et Départements a mené à l’automne dernier une enquête expresse sur les processus de territorialisation mis en œuvre par les Départements dans le domaine culturel. L’enquête menée par Valérie Painthiaux, Directrice de Projet au Pôle des Réussites Citoyennes du Conseil général du Pas-de-Calais et administratrice de Culture et Départements a été publiée dans la Revue de l’Observatoire de cet hiver (télécharger l’article).

L'enquête fait apparaître qu’un processus de territorialisation de nos politiques culturelles départementales a bien débuté. Plus de la moitié des Départements ayant répondu l’ont en effet engagé, et ce de manière globale pour 21%, les Conseils généraux restants faisant état d’une territorialisation partielle ou nulle. Pour autant, cette démarche est encore bien limitée : seuls 1/3

disposent d’une délibération spécifique, peu évoquent une déconcentration d’agents et des changements organisationnels et aucun ne fait mention de nouveaux modes de gouvernance inter territoriaux, entre notamment le Conseil général et les Etablissements Publics de Coopération Intercommunale ; tout cela demeurant contraint par des réalités financières ne permettant au mieux que de redéployer des lignes existantes, au pire d’adapter des dispositifs déjà existants.

A l’inverse de la « décentralisation rampante » chère à René Rizzardo, la territorialisation des politiques culturelles départementales pourraient donc être considérée aujourd'hui comme "grimpante" mais avec des racines bien fragiles. Preuve en est que seuls un tiers des Départements mettent en œuvre des politiques discriminantes transformant égalité territoriale en équité territoriale et que les actions, dispositifs et programmes demeurent en grande partie descendants en utilisant des lignes budgétaires départementales existantes et peu partagées par d'autres collectivités, ou tout du moins, non négociées ou discutées.

Si la lecture publique suivie de près par les arts vivants (notamment l’éducation, les enseignements et les pratiques artistiques) est le segment de politiques publiques le plus à même d’engager une véritable territorialisation, l’enquête met en valeur que la collectivité départementale souhaite demeurer maîtresse de son espace territorial et ne se positionne que peu comme intercesseur et facilitatrice d'inter territorialité.

Cette nécessité de "déplacer les bornes" comme les réflexions que Culture et Départements a engagé le suggère (voir la Tribune de La Scène 2012 et télécharger l'article paru dans la Revue de l'Observatoire 2014), est pourtant, et encore plus en ce printemps, d’actualité. Pour cela, mieux articuler les actions départementales, créer les conditions de l’intersection entre politiques et collectivités publiques, reconnaître les personnes qui habitent nos territoires s’imposent dorénavant. Voilà qui oblige donc chacune de nos collectivités publiques françaises à « abdiquer de leur puissance » pour qu’une nouvelle intergouvernementalité puisse s’inventer.

François Pouthier

Flash

PROFIL CHARGÉ(E) DE MISSION ORGANISATION DES ASSISES 2019

La FNADAC recherche un(e) chargé(e) de mission auto entrepreneur en capacité d’accompagner le montage de ses rencontres professionnelles en termes administratif et communicationnel.

Un contrat pour les missions suivantes serait proposé :

Contrat forfaitaire de janvier à novembre 2019 : préparation des Assises nationales des DAC – Rennes, 10 et 11 octobre 2019.

Assurer le suivi du montage des 5ème Assises Nationales des DAC organisées par la FNADAC en lien avec la Présidente de la FNADAC et en partenariat avec le groupe technique en charge de l’aspect logistique et technique basé en Bretagne, avec le groupe de pilotage composé de membres du CA de la FNADAC (Paris) et l’Observatoire des Politiques Culturelles (Grenoble).

Lieu des assises : Rennes, octobre 2019. Les dernières Assises nationales de DAC ont réuni plus de 500 participants en 2017.

Détails des missions :

* Le ou la chargée de mission aura en charge la gestion administrative et en partie technique des rencontres :

- interface administrative avec les intervenants (réservation des billets de transports, hôtels, taxis…).

- recherche de prestataires / éventuellement demande de devis, suivi prestataires (lieux, traiteurs, prestataires techniques / logistiques) en lien direct avec le groupe technique.

- prévoir et organiser la présence des différents intervenants en lien avec nos partenaires

- gestion opérationnelle des partenariats

- présence terrain lors de la manifestation (accueil, émargement, signalétique…), participation au suivi et mise en place des dispositifs logistiques

- coordonner le recueil de la « matière » utile au déroulé des assises (supports numériques et papiers…), veille documentaire autour des politiques publiques, relevé de bonnes pratiques, recueil des éléments des associations adhérentes.

- constitution d’un serveur accessible aux membres du comité de pilotage dès 2019 et archivage systématique des documents et du travail produits pour constitution d’une base de savoirs faire et d’archives en vue des prochaines éditions.

- A l’issue des Assises, rédaction du bilan, analyse de la fréquentation et coordination de la réalisation d’actes papiers ou numériques.

  • Le ou la chargée de mission participera également à la construction du contenu et des modalités interactives de fonctionnement des Assises. Sur ce dernier point en particulier, il pourra avoir une fonction d’éclaireur et de veille afin de renseigner le comité de pilotage sur des modalités d’animations innovantes.
  • Le ou la chargé(e) de mission aura en charge la partie communication de l’événement :

- relations publiques

- coordination des invitations et réservations

- conception, rédaction et diffusion du dossier de presse et des communiqués de presse en lien direct avec le comité de pilotage. Couverture médiatique de l’événement.

- coordination de tous les supports de communication - travail au développement des outils numériques : alimentation, mise à jour du site internet et mise en place et suivi d’une stratégie sur les réseaux sociaux, diffusion de l’information.

  • Le ou la chargée de de mission pourra aussi se voir attribuer des taches relevant de la vie courante de la fédération : préparation de CA, comptes rendus, organisation de rendez-vous.

Sur ce dernier point, dans le cadre de la professionnalisation de la fédération, le chargé de mission pourra se voir proposer une prolongation de son contrat au-delà de la date des assises afin d’aider la fédération dans sa structuration (missions de secrétariat, communication, recherche de partenariat, animation de la vie de la fédération, organisation de rencontres, etc).

La mise en œuvre des missions sera réalisée en lien direct avec le Président de la FNADAC et le comité de pilotage des rencontres professionnelles de l’association.

Compétences attendues :

- Aisance rédactionnelle

- maîtrise de l’outil informatique

- bonne connaissance des réseaux sociaux et du web

- assistance au montage et à la gestion de projet

- élaboration de dossiers de demandes de sponsoring et subventions

Savoir-faire :

  • Grande autonomie dans le travail
  • Anticipation
  • Capacité à alerter et rendre compte
  • Capacité à mener un projet dans un délai contraint
  • Initiative, réactivité et sens des priorités

Savoir être :

- fortes compétences relationnelles

- Capacité à fédérer et à gérer la multiplicité de partenaires et les différents niveaux d’information des partenaires et groupes de travail.

- diplomatie

Présence physique : 

Participation au comité de pilotage des assises, quelques CA de la FNADAC (Paris), présence lors des événements (frais de déplacement prise en charge en sus)

Condition de rémunération : auto entrepreneur sur forfait global payable au mois

11 mois de contrat forfaitaire payables sur factures réglementaires.

Critère de choix du candidat par la FNADAC : compétences/expérience/ montant forfaitaire proposé sur devis

DATE LIMITE DES CANDIDATURES : 10 DECEMBRE 2018

Les candidatures sont à envoyer par mail aux deux adresses mails suivantes : deborah.copel@gmail.com

et carole.ziem@gmail.com avant le 11 décembre. Des entretiens auront lieu à Paris le 13 décembre (la date sera confirmée directement aux candidats retenus).

Vous êtes ici : Accueil Aménagement du territoire Vers une territorialisation des politiques culturelles départementales ? Une enquête expresse de Culture et Départements