éditoriaux

Edito - 30/03/12

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4

De fortes mutations sociales, économiques et politiques affectent nos territoires, qu’ils soient ruraux, rurbains ou urbains avec des changements de repères. Notre édifice social en est d’autant plus fragilisé, notamment dans un environnement économique difficile et financièrement contraint, et un contexte, qui plus est, de recomposition territoriale et de réforme des collectivités territoriales aux enjeux importants et aux contours flous.

La place et l’impact de la culture, le rôle et le besoin de présence artistique (re)deviennent alors des enjeux forts pour nos territoires. Certes, il est entendu qu’ils sont facteurs d’émancipation et d’épanouissement individuel et collectif mais ils peuvent également transformer en profondeur nos différents espaces de vie et interroger nos relations sociales : quels liens entre les habitants qui arrivent, repartent, restent ou ne sont jamais partis ? Comment favoriser les interrelations dans des territoires aux populations spatialement et socialement isolées ? Comment envisager le rapport à l’autre ?

Dans ce contexte, les Départements disposent d’un rôle fondamental tant par leurs compétences sectorielles dans le domaine social (Schémas départementaux des personnes âgées, du handicap, Maisons Départementales de la Solidarité et de

Lire la suite...

Edito - 04/02/11

 

 

Rapport Bouët : des pistes et un fil rouge le partenariat Etat-Collectivités

La presse a pu se procurer le Rapport de Jérôme Bouët au Ministre de la culture. Incontestablement ce Rapport, récemment discuté au sein du Conseil des collectivités pour la culture, trace des perspectives intéressantes en proposant aux collectivités (notamment les plus grandes, métropoles et régions) des stratégies de partenariat, et en suggérant aux propres services de l'Etat de mieux travailler avec les collectivités. Synthèse.

 

Le contexte

 

Le système de gouvernance culturel, qui repose sur la double action de l'Etat et des collectivités, est un modèle qui a été soutenu par un niveau élevé de financement public, mais qui connait une crise sans précédent depuis 2008, tant du côté de l'Etat que des collectivités. La Réforme territoriale, qui favorisera la création de métropoles (« moteur essentiel de la dynamique nationale »), créera un bloc département-région (« point d'équilibre entre les

Lire la suite...

Edito - 11/11/10

La "culture pour chacun" ou comment lutter contre "l'intimidation sociale" ?

Le 15 mars dernier, Elise Longuet (1) remettait un Rapport au Ministre de la culture pour étudier et proposer des actions en faveur de l'accès de chacun à la culture, et principalement des populations qui en sont éloignées (jeunes, habitants des banlieues défavorisées, habitants de l'espace rural). Ce Rapport mettait notamment en avant une politique de soutien à la demande notamment par la création d'une carte culture nationale et d'un chèque cadeau culture pour les jeunes. Elle proposait aussi des stages culture pour les jeunes (des quartiers prioritaires et des zones rurales) dans les établissements culturels. Elle prônait l'introduction d'un volet culture dans le livret de compétences de l'élève (passerelle avec les activités culturelles extra scolaires).

Lire la suite...

Edito - 30/10/10

De la culture pour tous à la culture pour chacun, une nouvelle direction pour le Ministère de la Culture ?

Le Ministère de la Culture, par la voix du conseiller de Frédéric Mitterrand, Francis Lacloche, propose une nouvelle direction de l'action culturelle étatique : celle de "Passer de la culture pour tous à la culture pour chacun". Un texte de 13 pages qui sans être révolutionnaire ne manquera pas de susciter de vives réactions au sein des institutions et organisations professionnelles, ne serait-ce que par les postulats et préalables posés.

Télécharger le document "Culture pour chacun, programme d'actions et perspectives"

Edito - 30/06/10

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4

 

 

Les nouvelles articulations à imaginer dans l'intervention des pouvoirs publics

Contribution de l’association présentée le 23 juin 2010 à Monsieur Jérôme Bouët, chargé par le Ministre de la Culture et de la Communication de rédiger un Rapport sur le renouvellement des partenariats entre l'Etat et les collectivités territoriales.
 

Le contexte actuel

Il est caractérisé notamment par les difficultés financières rencontrées par d'abord l'Etat (réduction des déficits budgétaires) puis dorénavant par les collectivités territoriales (fiscalité locale). En ce qui concerne le retrait de l'Etat, il s'opère très différemment d'une DRAC à l'autre. C'est déstabilisant et réducteur car beaucoup ne comprennent plus quelle est la ligne de conduite suivie par l'Etat. Mais c'est aussi déstructurant si ces retraits ne s'accompagnent pas  de recentrages stratégiques : ceux-ci pourraient être pensés et définis avec les collectivités territoriales dans le cadre d'une nouvelle architecture d'intervention publique en faveur de la culture. Aujourd'hui chacun agit empiriquement ; en « pompier » souvent pour les collectivités qui doivent faire face à des urgences économiques, et sous le seul argument d'un contexte difficile pour l'Etat. Pourtant, la  question ne

Lire la suite...

Edito - 15/05/10

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman";} Assises des DAC : ils tiennent debout !

Plus de 400 professionnels ont rejoint Toulouse les 6 et 7 mai pour les 2ème Assises des DAC (Directeurs des affaires culturelles des collectivités). Le résultat d’un beau et long travail des cinq associations organisatrices (1), avec le partenariat de l’Observatoire des politiques culturelles et le soutien du Ministère de la culture, du CNFPT et de trois collectivités territoriales, à savoir la Région Midi-Pyrénées, le Conseil général de la Haute-Garonne et la Ville de Toulouse.

Des Assises dédiées à René Rizzardo, récemment disparu. Un geste naturel, tant l’ancien directeur de l’Observatoire des politiques culturelles avait œuvré pour aider au développement des politiques culturelles territoriales et à celui des associations professionnelles ; et notamment des associations de DAC, ces observateurs privilégiés situés entre territoire institutionnel et territoire de projets, qui nourrissent la réflexion des élus et sont ainsi une plus-value pour la réalisation et la mise en œuvre des politiques culturelles.

La réforme territoriale, les capacités financières des collectivités, la nécessité des financements conjoints dans le domaine artistique et culturel, furent au cœur de cette manifestation qui réunissait les représentants des différents niveaux de collectivités et de l’Etat, représenté par Pierre Lungheretti,

Lire la suite...

Edito - 10/05/10

DE RETOUR DES DEUXIEMES ASSISES DES DAC

Les 2èmes Assises nationales des directeurs des affaires culturelles des collectivités territoriales se sont déroulées avec succès les 6 et 7 mai derniers au Centre des congrès Pierre Baudis de Toulouse. Organisées par les associations nationales et régionales des directeurs des affaires culturelles réunies au sein du CLIDAC, en partenariat avec l'Observatoire des politiques culturelles, elles ont réunies plus de 400 participants de la France entière : de nombreux directeurs des affaires culturelles des différents échelons de collectivités territoriales, mais aussi des élus, des universitaires et des acteurs culturels. Elles ont été l'occasion de débattre de la réforme en cours des collectivités territoriales, mais également d'aborder des enjeux liés aux mutations de la société qui viennent interroger le sens des politiques publiques, et des politiques culturelles plus particulièrement. Elles ont apporté des éléments de réponses pour comprendre comment l'ensemble des évolutions et mutations qui traversent le champ artistique et culturel font évoluer le métier et les savoirs faire des DAC.

Edito - 16/03/10

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4

 

 

/* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman";}

Créer dans les interstices de la ville 

Dans le 20ème arrondissement de Paris, au 88 rue de Ménilmontant, se trouvait le plus ancien squat d’artistes, qui s’était installé depuis 10 ans dans un bâtiment abandonné, l’ancienne Miroiterie Bosch. Au fond d'une petite cour, à mi-chemin entre squat et salle de concert alternative, la Miroiterie, qui accueillait dans un décor insolite et un charme vétuste plusieurs dizaines de personnes (plasticiens, musiciens, etc.), était devenue un lieu emblématique pour sa scène musicale (punk, musique expérimental, jam session) et ses nombreuses expos.

Elle s'intégrait à la vie du quartier qu’elle avait contribué à transformer, en proposant par exemple des manifestations singulières comme ces « journées de la

Lire la suite...

Edito - 30/01/10

Biennale du Spectacle vivant de Nantes : entre morosité et appel à l'imagination

Malgré les réelles difficultés qui vont continuer à toucher les acteurs du monde culturel ces prochaines années, la quatrième édition des BIS a reflété l'extraordinaire vitalité de l'activité culturelle dans notre pays et a fait le plein de la Cité des Congrès (9 850 professionnels y ont participé, dont plus d'un millier pour les Grands Débats).

Après des mois de flottement et dans la continuité de l'existant, Georges-François Hirsch a été nommé, malgré ses 65 ans, directeur de la nouvelle "Direction générale de la création artistique" du Ministère de la culture (DGCA), avec comme adjoint Christopher Miles. Lors des BIS de Nantes, il a

Lire la suite...

Edito - 06/12/09

Culture : pour des compétences conjointes et coordonnées, inscrites dans la loi !

 

Sur la base de leur expérience dans la mise en œuvre de politiques culturelles départementales, les membres du Conseil d’administration de l’association nationale « Culture et Départements » (directeurs des affaires culturelles et directeurs d’offices départementaux), réunis le 2 décembre 2009 à Paris, inquiets en raison des signes de désengagement donnés par certains Conseils généraux en matière culturelle avant même le vote de la Réforme des collectivités territoriales :

- affirment qu’il convient de préserver en France les missions de service public de la culture, avec des responsabilités partagées entre le

Lire la suite...

Sous-catégories

Flash

PROFIL CHARGÉ(E) DE MISSION ORGANISATION DES ASSISES 2019

La FNADAC recherche un(e) chargé(e) de mission auto entrepreneur en capacité d’accompagner le montage de ses rencontres professionnelles en termes administratif et communicationnel.

Un contrat pour les missions suivantes serait proposé :

Contrat forfaitaire de janvier à novembre 2019 : préparation des Assises nationales des DAC – Rennes, 10 et 11 octobre 2019.

Assurer le suivi du montage des 5ème Assises Nationales des DAC organisées par la FNADAC en lien avec la Présidente de la FNADAC et en partenariat avec le groupe technique en charge de l’aspect logistique et technique basé en Bretagne, avec le groupe de pilotage composé de membres du CA de la FNADAC (Paris) et l’Observatoire des Politiques Culturelles (Grenoble).

Lieu des assises : Rennes, octobre 2019. Les dernières Assises nationales de DAC ont réuni plus de 500 participants en 2017.

Détails des missions :

* Le ou la chargée de mission aura en charge la gestion administrative et en partie technique des rencontres :

- interface administrative avec les intervenants (réservation des billets de transports, hôtels, taxis…).

- recherche de prestataires / éventuellement demande de devis, suivi prestataires (lieux, traiteurs, prestataires techniques / logistiques) en lien direct avec le groupe technique.

- prévoir et organiser la présence des différents intervenants en lien avec nos partenaires

- gestion opérationnelle des partenariats

- présence terrain lors de la manifestation (accueil, émargement, signalétique…), participation au suivi et mise en place des dispositifs logistiques

- coordonner le recueil de la « matière » utile au déroulé des assises (supports numériques et papiers…), veille documentaire autour des politiques publiques, relevé de bonnes pratiques, recueil des éléments des associations adhérentes.

- constitution d’un serveur accessible aux membres du comité de pilotage dès 2019 et archivage systématique des documents et du travail produits pour constitution d’une base de savoirs faire et d’archives en vue des prochaines éditions.

- A l’issue des Assises, rédaction du bilan, analyse de la fréquentation et coordination de la réalisation d’actes papiers ou numériques.

  • Le ou la chargée de mission participera également à la construction du contenu et des modalités interactives de fonctionnement des Assises. Sur ce dernier point en particulier, il pourra avoir une fonction d’éclaireur et de veille afin de renseigner le comité de pilotage sur des modalités d’animations innovantes.
  • Le ou la chargé(e) de mission aura en charge la partie communication de l’événement :

- relations publiques

- coordination des invitations et réservations

- conception, rédaction et diffusion du dossier de presse et des communiqués de presse en lien direct avec le comité de pilotage. Couverture médiatique de l’événement.

- coordination de tous les supports de communication - travail au développement des outils numériques : alimentation, mise à jour du site internet et mise en place et suivi d’une stratégie sur les réseaux sociaux, diffusion de l’information.

  • Le ou la chargée de de mission pourra aussi se voir attribuer des taches relevant de la vie courante de la fédération : préparation de CA, comptes rendus, organisation de rendez-vous.

Sur ce dernier point, dans le cadre de la professionnalisation de la fédération, le chargé de mission pourra se voir proposer une prolongation de son contrat au-delà de la date des assises afin d’aider la fédération dans sa structuration (missions de secrétariat, communication, recherche de partenariat, animation de la vie de la fédération, organisation de rencontres, etc).

La mise en œuvre des missions sera réalisée en lien direct avec le Président de la FNADAC et le comité de pilotage des rencontres professionnelles de l’association.

Compétences attendues :

- Aisance rédactionnelle

- maîtrise de l’outil informatique

- bonne connaissance des réseaux sociaux et du web

- assistance au montage et à la gestion de projet

- élaboration de dossiers de demandes de sponsoring et subventions

Savoir-faire :

  • Grande autonomie dans le travail
  • Anticipation
  • Capacité à alerter et rendre compte
  • Capacité à mener un projet dans un délai contraint
  • Initiative, réactivité et sens des priorités

Savoir être :

- fortes compétences relationnelles

- Capacité à fédérer et à gérer la multiplicité de partenaires et les différents niveaux d’information des partenaires et groupes de travail.

- diplomatie

Présence physique : 

Participation au comité de pilotage des assises, quelques CA de la FNADAC (Paris), présence lors des événements (frais de déplacement prise en charge en sus)

Condition de rémunération : auto entrepreneur sur forfait global payable au mois

11 mois de contrat forfaitaire payables sur factures réglementaires.

Critère de choix du candidat par la FNADAC : compétences/expérience/ montant forfaitaire proposé sur devis

DATE LIMITE DES CANDIDATURES : 10 DECEMBRE 2018

Les candidatures sont à envoyer par mail aux deux adresses mails suivantes : deborah.copel@gmail.com

et carole.ziem@gmail.com avant le 11 décembre. Des entretiens auront lieu à Paris le 13 décembre (la date sera confirmée directement aux candidats retenus).

Vous êtes ici : Accueil éditoriaux