éditoriaux

Motion de soutien pour que vive la concertation !

Depuis quelques semaines, les artistes et techniciens du spectacle multiplient les actions pour obtenir que « l’accord » du 22 mars dernier sur l’assurance chômage ne soit pas signé en l’état par le Gouvernement avant cette fin juin. Les annulations, prises de paroles publiques et manifestations de ces derniers jours ont montré une mobilisation d’ampleur qui a reçu le soutien d’organisations culturelles et artistiques du spectacle vivant.

Le texte, s’il s’inscrit dans une renégociation globale de la Convention Unedic entre syndicats et organisations patronales, renforce en réalité la précarité d’un statut professionnel à un moment où notre société se doit de lutter plus fortement contre l’exclusion. Ce constat d’urgence, nous le faisons à Culture et Départements car nous sommes en première ligne dans nos Conseils généraux pour appréhender chaque jour un peu plus ce besoin d’inclusion et de cohésion sociale.

Le durcissement de la contestation impacte également fortement les territoires.Si l’on peut invoquer les conséquences économiques des annulations de festivals, rappelons que ces

  Télécharger la motion de soutien et

 

derniers ont aussi, et surtout, une fonction de lien social, qui contribue pleinement à la vie quotidienne des habitants de nos territoires départementaux.

 

Nous, Culture et Départements, déplorons par ailleurs la confusion engendrée par cette contestation, et les prises de position irrespectueuses et irresponsables, qui contribuent encore un peu plus à diviser les personnes et à fragmenter un tissu social déjà bien fragilisé.

Vivre ensemble, c’est accepter de reconnaître l’autre dans sa différence, sa singularité, son altérité et parvenir à faire culture commune avec lui. Si, à Culture et Départements, nous sommes convaincus de l’opportunité de proposer une réforme progressiste d’un statut ne répondant qu’imparfaitement aux enjeux culturels et artistiques d’aujourd’hui, nous ne pouvons accepter que celle ci se fasse en aggravant les conditions d’emploi des artistes et des professions du spectacle, sans apporter de réponses et de solutions nouvelles. Ceci est d’autant plus dommageable que des propositions concrètes et pertinentes existent, telles que formulées dans le rapport parlementaire de l’automne dernier ou émises depuis le mois de mars.

Culture et Départements ne peut que faire appel aux responsabilités de chacun et à la nécessaire solidarité de toutes et tous pour que ces contributions, largement étudiées et acceptées par les professionnels et les représentants des employeurs depuis déjà de nombreux mois, soient entendues. « L’accord » du 22 mars, qui n’en a que le nom, ne peut donc être adopté en l’état.

L’association nationale Culture et Départements, le 15 juin 2014

Flash

Les 4èmes assises des Directeur.trice.s des Affaires culturelles auront lieu les jeudi 9 et vendredi 10 mars 2017 à la Cité de la Musique et de la Danse de Strasbourg, organisées par la FNADAC en coproduction avec l’Observatoire des politiques culturelles, l’Agence culturelle d’Alsace et le CNFPT, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, de la Région Grand Est, de la Ville de Strasbourg et de la banque coopérative Casden. Ouverture des inscriptions : 9 janvier 2017.

Télécharger le programme complet

En savoir +

Dans un contexte de réduction budgétaire et de réforme territoriale, les politiques culturelles publiques sont souvent questionnées et remises en cause, tout comme le rôle des acteurs culturels. Le monde artistique et culturel ressent vivement cette tension. Pourtant, les mutations profondes qui traversent nos sociétés

Lire la suite...
Vous êtes ici : Accueil éditoriaux Motion de soutien pour que vive la concertation !