2012

Conseil d'Administration du 16 février 2012

Imprimer

Liste des participant(e)s :

  • François DESCHAMPS - CG Haute Savoie
  • Laure DESCAMPS – CG Drôme
  • Sandrine KERLIDOU - CG Ile et Vilaine
  • Odile PETERMAN – CG Moselle
  • Chantal WITMANN et Joelle FOSSE - MDC de l'Aveyron
  • François POUTHIER – IDDAC Gironde
  • Valérie PAINTHIAUX - CG Pas de Calais
  • Emmanuelle CASTEL-GRANTERAL – CG Côtes d'Armor
  • Pierre BUCH – CG Saône et Loire
  • Vincent LALANNE

Excusé(e)s :

  • Olivier GROSCLAUDE - CG Hautes Pyrénées
  • Alexandre MICHTA - CG Haut-Rhin
  • Viviane IVOL -CG Haute Saône
  • Philippe LACOMBE - CG Loiret
  • Francis Gélin - Agence Alsace
  • Jean-Louis ATTANE -  CG Ariège
     

1.Bilan CANOPEA et des rencontres de Brives

200 participants représentant 21 régions, essentiellement du secteur musical mais pas exclusivement déjà sensibilisés aux enjeux de ces rencontres. Faible participation, en revanche, des élus notamment de la FNCC. Il est vrai que la FNCC traverse une période de transition liée au changement de présidence de la commission éducation et pratiques artistiques qui sera désormais assurée par Jany Rouger. L'ADF était représentée par Emmanuel Constant, aussi présent aux tables rondes de la Biennale du spectacle vivant à Nantes.
La démarche de travail proposé a rencontré un vif succès. Introduction des rencontres par Michel Adam qui a proposé des éléments de langage commun, peu de contributions finalisées mais un important travail collaboratif qui a pu prendre des formes différentes. Une dimension artistique très présente avec un temps fort autour de la découverte du Château de Sédières, propriété du Conseil Général de Corrèze. Rencontre avec le Président du Département, François Hollande qui est venu échanger avec les participants. Quelques problèmes d’organisation à caler liés à l’accueil de 200 personnes et un retour globalement satisfait des participants.
 
Les axes de travail qui ont émergé de ces journées :
  • les conditions de l’accessibilité à ces enseignements;
  • des questions territoriales d’organisation et de structuration;
  • des interrogations sur le positionnement des pôles d’enseignement supérieur / question de la formation des formateurs;
  • des interrogations sur l’accompagnement de l’évolution des pratiques au regard des technologies et des nouvelles pédagogies;
  • la découverte, en outre, lors de ces journées, d’une  problématique sur la danse compte tenu de l'absence de réseaux professionnels dans ce secteur, constat d'acteurs très isolés, très dépendants du Centre National de la Danse.

Prochaine étape attendue, la rédaction d’une synthèse des contributions de ces journées et la formalisation de propositions pour poursuivre la réflexion. Un premier temps de restitution est intervenu dans le cadre de la Biennale du spectacle vivant à Nantes mi janvier. Des temps de rencontres sont programmés dans les prochains mois en Régions :

  • Les 14 et 15 juin 2012 avec la Région Rhône-Alpes;
  • Les 28 et 29 juin 2012 à Nantes avec la Région Bretagne et la Région des Pays de la Loire;
  • Pour la Région Nord – Pas de Calais, date en cours de calage;
  • Pas de précision en revanche à ce jour pour la Région du Grand Est.

 

2.Quelques conseils de lecture

  • « Culture et développement durable » de Jean Michel Lucas, édition Irma, objectif de l’auteur est de rappeler aux élus qu’ils disposent de références de 1er plan (agenda 21, déclaration de l’Unesco, déclaration de Fribourg, …) pour penser autrement que par l’économie créative leur responsabilité culturelle.
  • « l’action culturelle et ses métiers » d’Isabelle Mathieu, édition Puf, à partir d’une rétrospective historique des métiers de la culture, interrogation sur pertinence des politiques dites de démocratisation culturelle.
  • « Et si on partageait la culture ? » de Serge Saada, édition de l’attribut, essai sur la médiation culturelle.
  • « Quand je serais ministre de la culture » de Jean Gabriel Carasso, édition de l’attribut.
Rappel, en outre, des articles parus dans le Monde les 8 et 9 janvier 2012 sur les pratiques culturelles des français.
 

3 - Budget prévisionnel de l’association

  • Résultat positif de l’exercice = + 13 421 euros. Lancement des adhésions le 15 janvier, premiers retours, a priori reconduction identique à celles de l’an passé (28 professionnels de la culture et 9 conseils généraux). Reconduction du montant des adhésions. Ce budget disponible permet d’envisager des assises en 2013.
    • Site internet : le nombre de visites par jour est proche des 1000 (938 visites le 7 février dernier) soit à peu prés le double qu’un an auparavant (485 visites le 1/01/2011). Le Pic : 19 juin 2011 avec 1 740 visiteurs. La durée de visite moyenne est de 2’31 (un bon score) pour une moyenne de 4,79 pages vues par visites. La page la plus lue est la page d’accueil. Le site est en accès direct à 96% (bonne nouvelle pour un site professionnel), 3% par des redirections de sites (par ordre décroissant : culture en limousin, culture.fr, territorial.fr, objectif-culture.com) puis 1% par des moteurs de recherche (google à 97%) avec comme mots clés : culture – départements. Des résultats plutôt positifs pour un site professionnel. Souhait, en 2012, d’actualiser le site pour le rendre plus fonctionnel et rendre plus lisible les missions de l’association.

 

4.Vie de l’association

  • Pour 2012, définir les lieux de programmation des réunions, les salles de l’ADF n'étant pas toujours disponibles.
  • Audition sénatoriale sur le droit européen et sa transposition en droit français du 2 février 2012 par le groupe culture de la commission culturelle du Sénat présidée par Vincent Eblé.
  • Travail très positif avec l’ADF sur le bilan de l’opération « Collèges au Cinéma .
  • Travail de réflexion engagé avec l’ADF et l’association Arts Vivants et Départements pour définir des contributions potentielles pour les rencontres organisées par l'ADF les 16 et 17 juillet 2012 au festival d’Avignon. Le thème qui serait retenu : « recompositions territoriales et cohésion sociale ».

 

5.Projet de séminaire de travail de l’association

Lors de la précédente réunion de l’association, il a été évoquée l’idée de proposer un séminaire de travail sur la question de la territorialisation des politiques culturelles dans les départements et son positionnement vis-à-vis des intercommunalités, des Régions, des nouveaux territoires. Les éléments de contexte : la réforme territoriale, la recomposition politique, la prise de compétence culture par les EPCI, l’évolution des espaces de vie, la territorialisation des services. Ce séminaire serait proposé dans le département du Pas de Calais, date à confirmer en juin ou septembre. Le format de ces rencontres pourrait être d’une journée avec un temps d’introduction qui pourrait partir du colloque proposé en 2003 par l’association autour des nouveaux territoires. Quel bilan 10 ans après ? Quels sont les enjeux sociaux, environnementaux des territoires aujourd’hui ? et quelle place de la culture dans ce paysage ? avec l’intervention d’un grand témoin et l’organisation d’une table ronde l’après midi.

La table ronde proposerait un temps d’échanges et de partage d’expériences et de pratiques autour notamment des réflexions suivantes :

  • Comment les acteurs culturels poussent à l’intercommunalité culturelle ?
  • Comment l’intercommunalité impulse une autre manière d’aborder les populations, la culture ?
  • Comment le transfert de compétence interroge les projets, la mise en réseau des acteurs à l’échelle d’un territoire ?

 

La forme et le contenu seront finalisé d'ici au prochain Conseil d'administration prévu le

mercredi 23 mai 2012

Sandrine Kerlidou

 

Imprimer
Vous êtes ici : Accueil Archives 2012 Conseil d'Administration du 16 février 2012