Conseil d'administration C & D du 20 décembre 2017

Ordre du jour

1. | Etude et approbation du principe d’une convention ADF/C&D/AVD

2. | Retour sur les ateliers du 8 novembre avec AVD

3. | retour sur l’entretien avec D. Bussereau, Président d’ADF

4. | Etude des modalités de la prestation administrative et informatique pour 2018

5. | Instauration d’une méthode de travail et de groupes dédiés (comité de pilotage / comité technique) pour les prochaines rencontres nationales des Départements pour la Culture

6. | Informations échanges, actualités, perspectives de l’association

13h. déjeuner

15h. thématiques : 

les projets culturels de territoire : co-construction

un exemple : le syndicat des pays de Maurienne – Savoie – présentation par Ludivine Moulard, développeuse culturelle, de l’EPCI.

17h. fin des débats

Présences

Vincent Bourgues, directeur, Aveyron Culture

 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pierre Buch, mission action culturelle des territoires, Conseil Départemental de Saône et Loire 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Marion Droyer, directrice du Développement Culturel et Touristique, Conseil Départemental du Bas-Rhin

  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Michel Galvane, directeur de la Mission Culture Tourisme, Conseil Départemental du Bas-Rhin

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Francis Gelin, directeur de l’Agence Culturelle Grand-Est, Vice-Président de la FNADAC 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Sandrine Kerlidou, directrice culture, Conseil Départemental d’Ille et Vilaine

 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vincent Lalanne, consultant 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

François Pouthier, Université Bordeaux Montaigne

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Philippe Veyrinas, directeur du développement artistique et culturel, Conseil Départemental de Savoie, 

Président de C&D

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

7 excusés :

| ? > pouvoir donné à ?

| ? > pouvoir donné à ?

| ? > pouvoir donné à ?

| ? > pouvoir donné à ?

| ? > pouvoir donné à ?

| ? > pouvoir donné à ?

| ? > pouvoir donné à ?

Introduction

Philippe Veyrinas, Président de Culture et Départements, excuse 7 membres de l’association et remercie les présents. Il rappelle ensuite une décision de l’AG du 27 septembre 2017 qui retenait comme fonctionnement pour  les rencontres du réseau : CA /AG, échanges d’informations suivi d’un travail sur une thématique pour élargir les horizons et recréer de la production de contenus  au sein de C&D.

Après avoir fait part des améliorations nécessaires pour reprendre les outils de gestion et de communication de l’association, il fait part du projet de courrier de remerciement à l’adresse de D. Bussereau suite à l’entretien accordé le 8 novembre dernier et introduit le premier point à l’ordre du jour, étant cité dans le courrier.

1. | Etude et approbation du principe d’une convention ADF/C&D/AVD

Pour aborder ce point, un historique de l’association C&D est réalisé, afin de comprendre les acteurs composants l’association, son identité et ses enjeux.

Aussi, il est rappelé que l’association C&D est une association de professionnels (et non d’élus), ce qui la distingue de nombreuses autres associations, notamment de l’association Arts vivants Départements (AVD) qui regroupe les agences (qui sont passées de 45 à moins de 20, ces 8 dernières années).

Culture et département est créée en 1991 > création par les offices départementaux.

Elle regroupe à son origine tant les départements et les offices des départements (directeurs des départements)

En 2004, les statuts de l’association sont modifiés et impulsent un changement : l’ouverture aux autres fonctions (pas seulement des directeurs) > chef de service > chargé de mission > ouverture aux techniciens

Différents collèges sont constitués :

- Collège ouvert aux intercommunalités

- Collèges supra/infra > peu dynamique, mais créé pour Francis Gelin, directeur office et pour permettre la présence des anciens qui ne sont plus directeurs culture d’un département.

Cette association de professionnels, fonctionne prioritairement grâce à la réunion de personnes qui s’entendent et qui souhaitent porter ensemble des projets, une vision. 

L’association se veut souple et malléable.

 Il est aussi rappeler que C&D est co-fondateur de la FNADAC, sous la présidence de François Deschamps, qui siège à la FNADAC.

En 2004, c’est aussi la création d’Arts Vivants Départements (AVD). 

Cette dernière est une structuration d'associations représentées, tant par les élus de ces associations que les directeurs > 1 président Claudy Lebreton/élus et 2 vice-présidents Hervé Biseuil/pro > Bi-polarité de la gouvernance.

Cette double représentation permet de maintenir une certaine force d’AVD, qui est depuis sa création en étroite relation avec l’état (financé à l’origine pour l’animation de réseau, à 100% par l’état).

Claudy Lebreton, pour qui, la capacité à exister d’AVD en propre est perceptiblement faible, anime une démarche de rapprochement, qui l’a amené à faire un bel appel du pied dès sa nomination à la présidence d’AVD, pour conduire une « fusion absorption », ou ce qui apparu comme tel pour les membres de C&D. 

L’histoire semble inviter à revenir sur ce que François Deschamps, ancien Président de C&D, nommait entre les deux associations le « Je t’aime moi non plus ».

Toutefois, C&D et AVD ont un certain nombre de points communs, notamment d’interroger toutes deux, au niveau national. 

Des temps de travail commun existent depuis 2011, qui ont nourri le rapprochement et pose aujourd’hui la question centrale pour C&D : son périmètre et la compétence culture des départements 

Aussi la suite de l’échange a permis de clarifier la position de C&D et de donner mandat au Président pour soutenir cette dernière auprès d’AVD et d’ADF et de la traduire dans le courrier de remerciement mais aussi pour le cadre conventionnel.

Il a été retenu, que la fusion amènerait la confusion, et que la poursuite avec deux associations distinctes, était préférable.

Si de nombreux sujets sont communs (droits culturels, action culturelle, enseignement artistique, …), il demeure un spectre beaucoup plus large pour C&D (lecture publique, patrimoine, archives, interaction avec le social, le handicap, numérique, jeunesse, tourisme etc …). Les directeurs présents font part  de leur nécessité à préserver des  temps spécifiques sur les questions qui leurs sont propres (économie sociale et solidaire, antériorité culture sociale, culture éducation,  culture santé, contrat culturel de territoire, relation état-région,…)

 Par ailleurs, le financement des associations diffère :

AVD est identifié pour produire de la ressource et animer le réseau et est encore financé pour cela, tandis que C&D n’a pas de revendication de subvention de fonctionnement, sauf pour des évènements  particuliers.

Enfin, C&D, qui n’est plus repéré depuis les entretiens de Valois,  en raison entre autre de la prégnance d’AVD, et de la puissance politique de Claudy Lebreton qui sembler  préfèrer un cheminement commun, plutôt qu’une fusion.

Parallèlement l’opportunité d’une future commission culture à l’ADF, Présidée par Brigitte Klinkert (Présidente du Conseil Départemental du Haut-Rhin, ancienne VP culture), est à saisir, pour expliquer encore ce qu’est C&D, et le rôle que pourrait jouer C&D, notamment dans le cadre de l’organisation des journées nationales des Départements pour la culture 2018.

>>> Décision et mandat pour :

Il est retenu l’idée d’une convention cadre bipartite entre ADF et C&D.

L’objectif étant de clarifier et positionner C&D, poser le rôle et la relation ADF et C&D.

(par exemple : attractivité et économie > commission territoire > explication culture sociale > réaliser à leur titre)

Parallèlement il sera proposé une convention d’objectifs pluripartite, pour contractualiser le partenariat opérationnel/contrat d’alliance pour les actions ponctuelles, telles que pourraient être les rencontres nationales des Départements pour la culture.

Point de vigilance : organiser une rencontre avec Hervé Biseuil (AVD) pour expliquer la décision et préciser la relation souhaitée > proposer la convention de partenariat pour les rencontres.

2. | Retour sur les ateliers du 8 novembre avec Arts Vivants Départements

Cf. relevé de décisions du mercredi 8 novembre 2017

Adopté, mais révision de la position sur la convention ADF. Cf. partie ci-dessus.

Maintien des axes de travail pour les rencontres nationales

2 candidats pour l’accueil des rencontres (Mayenne/Savoie)

>>> Décision :

La Mayenne privilégiée, malgré un périmètre collectivités et le possible contre message (omniprésence de l’agence/absence du département), pour des rencontres nationales des départements pour culture. Le soutien politique, l’initiative d’AVD pour l’organisation de ces rencontres,  et l’annonce antérieure de cette candidature, pèsent pour cette destination.

3. | Retour sur l’entretien avec D. Bussereau, Président d’ADF

Le 27 septembre, l’entretien avec D. Bussereau a permis d’échanger sur les fondamentaux et rappeler qui est qui ? Et les rôles de chacun à partir de trois points :

Opérations purement spécifiques

Souhaite-t-on une convention unilatérale avec ADF > qui fait quoi ?

Tripartite convention tripartite AVD/ADF/CD > question d'ADF > qui fait quoi ?

Les questions avaient pu être  préalablement adressées à Gaëlle Charlemandrier, conseillère action éducative, sportive, culturelle et touristique à l’ADF.

OJ  de la rencontre : 

         > commission culture : présidence, implication des élus, collaborations avec les deux fédérations

         > 2èmes rencontres culturelles nationales

         > projet de convention AVD/CD/ADF

         > présence des problématiques culturelles au sein des congrès de l’ADF

Cf. CR rencontre C&D/ADF/ADF 

>>> Décision :

Lettre remerciement co-signée C&D et AVD > mais qui clarifie le souhait de convention bipartite ou a minima qui ne confirme pas de convention tripartite.

4. | Etude des modalités de la prestation administrative et informatique pour 2018

Prestations informatiques :

Cf. pièces : 

> bilan des extensions obsolètes 

> évolutions à prévoir

> migration du site web

> bilan des fonctionnalités du site

Prestation administrative :

Présentation d’un devis. Malgré son montant qui parait faible au regard de la charge de travail, et après une priorisation des actions à mener, le contenu du devis correspond au besoin de l’association.

>>> Décision :

Validation de la facture du Cabinet Laubin, pour les prestations informatiques et du devis de l’association Rhizhommes.

Accord pour l’engagement de la prestation auprès de l’association Rhizhommes pour un montant de 8500 euros ttc/an + frais de déplacement et de repas.

5. | Instauration d’une méthode de travail et de groupes dédiés (comité de pilotage / comité technique) pour les prochaines rencontres nationales des Départements pour la Culture

>>> Décision :

pour constituer le comité de pilotage et le comité technique > retour souhaité pour le 15/01/18 (fait par C&D > Philippe Veyrinas)

Bilan des candidatures le 17/01/18 au soir, réunion de travail à organiser lors du BIS à Nantes. (fait par C&D > Philippe Veyrinas)

6. | Informations échanges, actualités, perspectives de l’association

Interview la scène : (FNCC , Vincent Lalanne, > entremise)

Bureau FNCC : élus, peu de présents, perte de vitesse > passage de témoin politique, entre Florian Salazar-martin (ne peut plus être président / Déborah Muntzer) Jean Philippe Lefèvre. 

Associations parisiennes fusionnent

Création FRDAC grand ouest / grand est.

FNDAC : 2018, année sans assises 

Appel à projets pour une à trois rencontres par ses associations membres

Prochaines Assises des DACS 2019 rennes 10 et 11 octobre 2019 / à alimenter (question interco)

>>> Décision :

C&D postulera auprès de la FNADAC  pour l’organisation des rencontres nationales, ce qui permettrait à C&D de revenir vers ADF et AVD avec le soutien de la FNADAC. (Rencontres à présenter, Frédérique Lafont. > Entremise : Francis Gelin)

Positionner C&D en janvier : éligible avant 2018 - rencontres ingénierie interco et territoire

Faire partir un mail aux adhérents pour un appel aux candidatures pour construire l’appel à projet (fait par C&D > Philippe Veyrinas)

Puis organisation d’une réunion Skype pour choisir la thématique.

Pistes :

> cultures et territoire

> concertation nationale droit culturel

> PEA tout au long de vie  (pas seulement sur la compétence)

> ingénierie > CD en on a, apport : accompagnement et conception de politiques publiques (dépasse la culture)

> Péréquation culturelle des territoires > plusieurs scenarii Pyrénées-Atlantiques, Corse, Alsace, Savoie

EXEMPLE : projet culturel de territoire

Ludivine Moulard, développeuse culturelle - Pays de Maurienne

Département partenaire financier / contrat territoriaux de Savoie

Accompagnement humain > équilibre / sur mesure (présence développeur culturel ou pas)

Projet de territoire / Contrat / Conseil local de développement culturel  ? Role des DAC ? ...

Résidence de création artistique partagée avec les habitants et opérateurs du territoire

  • Initier des collaborations avec de nv opérateurs culturels
  • Offrir aux opérateurs du territoire une occasion concrète de coopération
  • Qualifier les projets du territoire
  • Créer de la valeur pour le territoire, auprès des habitants comme de l'extérieur (institutions)
  • Atteindre réellement les "non-publics" (élargissement réel de l'accès à la culture - vivre ensemble)
  • Permettre aux habitants de développer leur créativité et leur pouvoir d'agir

*outils d'animation actuels

  • Groupe opérateur culturels maurienne
  • Collectifs des directeurs des EEA (en co-animation avec le Dpt) + commission MA EEA
  • Comité de suivi (survivance du conseil local)

* le dispositif

1 résidence longue de création artistique partagée avec les habitants et les opérateurs du territoire, portée par un opérateur artistique (100 000 euros / 120 000 euros)

* Le choix de l'opérateur artistique

Appel à projets initiés par le SPM financièrement doté

Choix en deux étapes effectué par les financeurs, sur avis du comité de suivi et sur la base des critères définis dans l'appel projet :

Création originale

Carte blanche artistique

Références de l'équipe en matière artistique et sur dispositifs participatifs

 

Présence et pertinence de la dimension participative

Habitants

Potentiel de coopération des opérateurs locaux

 

Capacité à toucher les "non-publics"

 

*les partenaires financiers

De l'appel à projets

BCM2 : SPM +région CDDRA+EDF (100 000 euros)

Du projet :

Partenaires AAP+DRAC+Dpt+Fondation Abbé pierre

* BILAN

Image > gain / intérêt / DRAC

Regard > ?

Analyse des participants

Réseau > pas de coopération amélioration / qualification > travail avec pro

Comités d'action culturelle de bassin (lien culture sociale > animés par le Dpt)

Cf. Diaporama à récupérer

Vous êtes ici : Accueil 2017 Conseil d'administration C & D du 20 décembre 2017