Conseil d'administration du 28 septembre 2016

Présents :

  • Vincent Bourgues (Aveyron)
  • Pierre Buch (Saône-et-Loire)
  • Laure Descamps (Drôme)
  • Sébastien Etienne (Ardèche)
  • Cédric Hardy (Bouches-du-Rhône)
  • Francis Gelin (Agence régionale Alsace)
  • Alexandre Michta (Bas-Rhin)
  • Benedicte Pailleux (Hérault)
  • Mireille Pinaud (Loire-Atlantique)
  • Benoit Rivière (Adda Gers)

 

Excusé.e.s :

  • François Pouthier (Iddac Gironde)
  • Vincent Lalanne (consultant)
  • Cécile Aubert (CD13)
  • Sandrine Kerlidou (CD35)
  • Delphine Capeyron (CD38)
  • Odile Petermann (CD38)
  • Sylvain Gautier (CD33)
  • Emmanuel Paysant (AD Vosges)
  • Valérie Painthiaux (Château Hardelot, CD62)
  • Philippe Veyrinas (CD73)
  • Ivan Karvaix (CD63)
  • Anne Mercouroff (CD94)
  • Jacky Besnier( CD14)

 

Ordre du jour :

  • Questionnaire au réseau
  • Partenariat Réseau culture 21
  • Rencontre nationale des départements pour la Culture
  • Petite fabrique
  • Politique de communication de l'association
  • Méthodologie de fonctionnement interne
  • Divers

 

1 - Questionnaire C&D

Constats : 59 adhérents (35 au titre du collège 1, 2 au titre du Collège 2, 22 au titre du collège 3)/ 22 non à jour de cotisation. Nécessité de préciser les rôles de chacun dans le cadre de son implication au sein de l'association (CA)

Objectifs du questionnaire:

  • Mieux cerner l’objet de l'association;
  • La faire évoluer vers une association plus ouverte à tous les professionnels de la culture des départements, moins identifiée comme réservée aux DAC;
  • Remobiliser les adhérents et en mobiliser de nouveaux.

Ces objectifs seront précisés dans le cadre d'un commentaire introductif associé à l'envoi du questionnaire.

Le questionnaire a été testé auprès des membres du CA par Bénédicte Pailleux sur l'outil google forms, 9 répondants. Quelques modifications sont apportées au déroulé du questionnaire suite au tour de table en CA. Laure Descamps se propose de lancer le questionnaire validé en CA par mail en direction de l'ensemble des départements, adhérents et non-adhérents d'ici les prochains jours. Parallèlement, engagement d'une stratégie de relance des adhérents par Benoit Rivière dans le cadre de sa mission "animation du réseau".

 

Tour d'horizon de la perception de l'identité et des objectifs de l'association par le CA

Concernant l'identité de l'association, plusieurs constats et pistes de réflexion sont posés. Pour les membres du CA, Culture et départements :

  • Est avant tout un réseau de professionnels généralistes des politiques culturelles : une association de professionnels de la culture qui leur permet de consolider leur pratique professionnelle et le rôle d'expertise qu’ils jouent auprès des élus, un lieu d'enrichissement de leurs pratiques professionnelles, un lieu-ressource qui nourrit leur réflexion et leur permet de confronter les pratiques.
  • Qui doit s'interroger sur l'ouverture à des professionnels en charge de la culture au sein des départements et dans d'autres collectivités : dans les départements, une association professionnelle qui pourrait regrouper des agents généralistes issus des équipes de direction des conseils départementaux et qui peut mobiliser en fonction des sujets des spécialistes (chargés de mission…). Dans d'autres niveaux de collectivités, principalement dans les communautés de communes et les communautés d’agglomération, en engageant dans un premier temps un processus de réflexion les associant. Un sujet à proposer à l'ADF dans la perspective de réactiver conjointement des rencontres culture à Avignon? Pour mémoire, les personnels en charge de la culture dans les communautés de communes n'ont pas d'instance professionnelle de représentation;
  • qui doit renforcer son lien aux élus tout en préservant son statut d'association professionnelle : affirmer son rôle d'expertise auprès des associations nationales d'élus (ex de la relance de rencontres culturelles à Avignon), associer les élus sur des temps de travail circonscrits, maintenir/ préserver le lien "officiel" entre l'association et les élus des collectivités adhérentes pour la légitimité de l'association;
  • qui doit se poser la question des rapprochements et des échanges à engager avec d'autres associations professionnelles (ex : Arts vivants et départements) dans l'optique de rassembler les professionnels des départements sur des sujets de politique culturelle qui se posent dans les institutions départementales, et de créer des liens, à partir de là, avec d'autres niveaux de collectivité tels que les communautés de communes.

Dont l'ADN est de produire des ressources par l'organisation de rencontres professionnelles nationales associant élus et techniciens sur les grands sujets des politiques publiques dans une vision évolutive et la production de données nationales sur les politiques culturelles (enquêtes flash, rapports..)

 

2 - Poursuite du partenariat avec Réseau Culture 21 sur les droits culturels

Chantiers poursuivis par Réseau 21:

  • Création artistique et droits culturels
  • Patrimoine et biens communs

Partenariat précédent avec C&D : contribution à hauteur de quelques milliers d’euros pour la présence de 6 professionnels adhérents de l'association sur les chantiers portés par Réseau Culture 21. Pour l'heure, le CA acte de ne pas donner suite au partenariat dans ces conditions, C&D ayant besoin de préciser sa position sur les droits culturels. Un temps de travail spécifique sur la question droits culturels/ loi NOTRE devra être traité lors du séminaire annuel. En débat notamment : compte tenu des difficultés repérées dans le portage politique des droits culturels par les nouvelles mandatures, quel pourrait être le rôle de C&D dans la façon de légitimer ce sujet en optant pour une approche plus "accessible", en lien notamment avec Réseau culture 21 mais aussi d'autres interlocuteurs repérés tels que Jean-Michel Lucas ou Philippe Teillet.

 

3 - Rencontre nationale des Départements pour la Culture

Coordinateur : Vincent Lalanne. Projet coordonné par Arts vivants et départements. Implication partenariale de Culture & Départements (suivi par Pierre Buch). Présentation du déroulé prévisionnel par Pierre. Copil le 10 octobre à Paris: présence sous réserve de Laurence Loyer-Camebourg. Publics cible : élus et professionnels de la culture, l’éducation, la jeunesse et les solidarités. Jauge : 250 personnes. Prise en charge des inscriptions des adhérents de Culture et départements (80 euros repas compris par personne) à hauteur de 4 personnes (agents/ élus) par collectivité adhérente.

Une communication spécifique sera engagée en ce sens par Benoit Rivière et Pierre Buch en direction de tous les départements, y compris les non adhérents. Présence de 4 co-animateurs C&D dans les ateliers pour relancer les débats et contribuer à la prise de notes (synthèse des ateliers, sans restitution le jour même)

 

4 - Petite Fabrique

Priorités :

  • Déterminer un plan d'action au regard d'objectifs à court et moyen terme (18 mois) principalement sur la formation, la communication, l'expérimentation et l'évaluation de prototypes;
  • Finaliser le mode d'emploi;
  • Avoir un blog qui fonctionne;
  • A venir : lancement d'un doodle par Cédric Hardy pour réunir le groupe de travail sur ces 3 priorités.

Rappel des interventions de l'été

  • "In living memory" en juin sur la création collaborative et l'évaluation des actions en prison à Marseille
  • Séminaire Condorcet à Avignon
  • Colloque de la PFI à Aix-en-Provence

Communication

Réalisation d'une infographie : les modalités de diffusion restent à trancher. Réalisation d'une vidéo en partenariat avec l'ANDASS : diffusion à venir sur le site C&D (via un lien) ainsi que dans le cadre des journées de l'ANDASS (29 et 30 septembre). Cfactuel propose de faire un communiqué de presse commun avec C&D et l’Andass autour de ces réalisations.

Formation :

Animation d'une formation de deux jours par Laurence Loyer-Camebourg sur l'articulation culture social auprès des agents du Département de la Manche les 5 et 6 décembre 2016. Rencontre du pôle culture CNFPT par laure Descamps : rencontre du pôle culture et du pôle social le 28 septembre (voir compte-rendu en annexe).

 

5 - Politique de communication de l'association

Refonte du site WEB Culture et département

Définition des objectifs :

  • Un centre ressource et une vitrine associé à un réseau social pour les actualités
  • Un site simple vu les problématiques identifiées en matière d'administration
  • Pas nécessaire d'avoir un espace privé

Écriture d'un cahier des charges par Bénédicte Pailleux coordinatrice du groupe de travail communication, en lien avec Benoit Rivière, François Pouthier, Francis Gelin, Cécile Aubert, Laure Descamps. Veiller à la proximité géographique avec le prestataire qui sera retenu. Veiller également à la sensibilité "culturelle" du prestataire. Privilégier une structure artisanale.

Priorités:

  • Redéfinir la charte graphique
  • Créer une page facebook
  • Établir le cahier des charges du nouveau site

A venir : lancement d'un doodle par Bénédicte Pailleux pour réunir le groupe de travail sur la rédaction du cahier des charges du futur site.

 

Liste de diffusion & Base de données

Mise à jour de la base de données des adhérents finalisée. Reste à vérifier mise à jour des cotisations. Mise à jour de tout le fichier en cours. A finaliser pour novembre (relance adhésion).  Problèmes techniques relevés pour envoyer des mails groupés. Présence des élus dans la mailing-list : ok pour les courriels à caractère informatif, et les AG mais pas pour les CA. Intégration du lien avec la base de données à prendre en compte lors de l’écriture du cahier des charges Mise à jour de la base de donnée à confier à un administrateur unique de la base de données.

 

6 - Méthodologie de fonctionnement interne

L'administration des outils de communication de l'association pose la question des ressources humaines dédiées : possibilité de mobiliser des prestations services au coup par coup (cf FNADAC) notamment pour l'administration du futur site. Méthodologie "groupe de travail" paraît être la bonne, à condition que les adhérents puissent s'investir davantage et travailler entre chaque séance de regroupement physique. Le CA devient ainsi l'instance d'information et de validation des travaux issus des différents groupes. Lien avec les réseaux locaux de DAC souhaité : mise en place de référents régionaux

 

7 - Divers

Récupération des archives de l'association : proposition de stockage chez Vincent Bourgues en Aveyron

 

8 - Prochains RVs

  • 22 novembre (à l'occasion de la Rencontre nationale) : proposition d'un dîner pour faire le point sur les groupes de travail et les modalités de fonctionnement.
  • Prochain CA : 26 janvier 2017 à 10h00 (sujet Avignon à traiter, retours des chantiers). Benoit Rivière transmet l'information au réseau, en même temps que le présent compte-rendu.

 

ANNEXE : Rencontre de C.Hardy et L.Descamps avec Amandine Robin, INSET ANGERS (Pôle de compétences sociales) et Vincent Moreau, INSET NANCY (Pôle de compétences culture)

Objet : Petite Fabrique - arts, culture et actions sociale

Pistes de réflexions

1 - Lien entre le blog et les e-communautés formatives "culture et territoires" que le CNFPT est en train de construire > pilotage d'un forum thématique sur un sujet pendant 3 mois. 1ère thématique d'accroche prévue pour le lancement de ce dispositif en fin d’année : les droits culturels. VM lance une invitation pour dupliquer la démarche avec la Petite Fabrique : constituer un groupe de travail d'experts sur la thématique culture/ social. Rôle des experts : coordonner la ligne éditoriale de l'apport en documents, les questions, l'animation, être ressource pour les interlocuteurs qui posent des questions sur le forum. Lien avec le Wikiterritorial.

2 - Lancer dans le cadre des assises de la FNADAC un établi sur le format du hackathon Petite Fabrique. Laure suggère de tester dans ce cadre certains prototypes en remobilisant des équipes de Suze.

3 - Étudier une collaboration expérimentale autour d'une formation à l'essaimage de la Petite Fabrique avec : mise en place d’une formation inter et d’une mallette pédagogique qui pourrait être mobilisée par les responsables régionaux dans le cadre de formations intras sollicitées par les collectivités. La mallette pédagogique comprend une fiche programme du stage avec les objectifs de formation, les prérequis, un scénario et les modalités pédagogiques pour atteindre les objectifs, étape par étape, en mode action/ pédagogie active. Pour cela : construire un dispositif de formation, calibrer le nombre de jours et de scénario pédagogiques et identifier les potentiels formateurs (facilitateurs de Suze?). Le dispositif est complètement expérimental et modulable.

4 - Envisager le sujet de l'évaluation en tant que volet de la formation ou de la mallette pédagogique. Indicateurs partagés de pilotage pour les acteurs sociaux et culturels et le politique. Analyse qualitative et quantitative des impacts. Objet d'une co-construction avec l'Inset

Conclusions :

Débriefing de part et d'autre, INSET et C&D, avant de repartager la transformation potentielle de ces pistes de réflexions en pistes d'actions concrètes, ce, avant remontée d'info auprès des instances de décisions des 2 structures. Pour appuyer cet intérêt de collaboration expérimental avec les deux INSET : un courrier co-signé Andass et C&D au DG du CNFPT.

Laure Descamps

Vous êtes ici : Accueil 2016 Conseil d'administration du 28 septembre 2016