Assemblée générale du 12 mai 2016

Etaient présent.e.s

  • Odile Petermann (Isère)
  • Benoit Rivière (Gers)
  • Alandra Michta (Bas-Rhin)
  • Laurence Loyer-Camebourg (Manche)
  • Francis Gélin (Alsace)
  • Mireille Pinaud (Loire-Atlantique)
  • Vincent Bourgues (Aveyron)
  • Sandrine Kerlidou (Ile-et-Vilaine)
  • Bénédicte Pailleux (Hérault)
  • Cécile Aubert (Bouches du Rhône)
  • Laure Descamps (Drôme)
  • Jean-Damien Collin (Territoire de Belfort)
  • François Pouthier (Gironde)

Etaient excusé.e.s :

  • Ivan Karvaix (Puy-de-dome)
  • Philippe Lacombe (Loiret)
  • Mathilde Cramet (Cantal)
  • Emmanuelle Castel-Granteral (Côtes d'Armor)
  • Pierre Buch (Saône-et-Loire)
  • Laetitia Mendy-Lormand (Hérault)
  • Philippe Veyrinas (Savoie)

 

1 - Rapport moral et financier 2015

Représentatif de l'activité déployée en 2015 par notre association, le rapport moral et financier est soumis à l’approbation des adhérents de Culture et Départements à l'Assemblée générale ordinaire du 12 mai 2016 (télécharger le Rapport Moral et Financier 2015)

  • Déclarations

La Loi NOTRe a été présentée en première lecture au Parlement début janvier 2015. Culture et Départements a publié en décembre 2014 une Déclaration : « Rendre obligatoire un exercice partagé de la compétence culturelle ». L’organisation territoriale de notre pays connaîssait -connait- en effet des mutations politico administratives sans précédent depuis 1982 dans un contexte financier de réduction des budgets publics. Le texte discuté alors (Loi NOTRe) posait la suppression de la compétence générale pour les Régions et les Départements. Avec un choix à réaliser pour l'ensemble des collectivités: le repli de chacune sur ce que pourrait être son périmètre et ses compétences obligatoires, voire exclusives -ce qui favorise la concurrence- ou une capacité solidaire à s’inventer de « nouveaux mondes » plus complémentaires et mieux au service des personnes qui habitent nos territoires. A ce titre, au-delà d’une compétence partagée entre collectivités, Culture et Départements a proposé de rendre obligatoire un exercice partagé de la compétence culturelle, en l'inscrivant ainsi au cœur des politiques publiques de toutes les collectivités, y compris l'Etat cette dernière étant la première des collectivités.

La déclaration a été envoyée à tous les Sénateurs et Députés avec appui spécifique des collègues départementaux pour leurs propres Députés et Sénateurs. Elle a été relayée par la presse spécialisée (la Scène, La Lettre du Spectacle, Arte, Newtanksculture). Elle a fait l'objet d'accusés réception comme ceux de Dominique Orliac (Député du Lot) et Claude Nougein (Sénateur Corrèze) entre autres et des retours plus argumentés comme celui de Sylvie Robert (Sénatrice Ile et Vilaine).

 

  • Interventions

La Vice-Présidente de Culture et Départements, Laure Descamps sur la base de cette Déclaration, est intervenue aux Rencontres "Réforme territoriale et culture" du 8 janvier 2015 organisées par La Nacre à Lyon. Elle y a fait part de ses constats, de ses propositions et des enjeux culturels départementaux présents et à venir. Elle a souligné que les Départements étaient encore bien présents même s'il ne consacrait que 1,82% de leurs budgets départementaux en moyenne à la culture, ce qui relativisait par rapport au 20% des villes. Elle a également appelé le monde culturel et artistique à renouer le lien avec le citoyen et le politique : « Il faut inviter les artistes à réfléchir sur la société, sur le vivre ensemble, sur l’engagement politique, sur le sens du geste artistique. Il nous faut des artistes qui réfléchissent à la place qu’ils occupent dans la société ».

  • Etudes

Exceptionnellement, cette année 2015, l'association n'a pas mené d'étude express à la différence de 2014 avec les études sur les budgets culturels des Départements et l'aide à la création.

 

  • Rencontres

La rencontre des 24, 25 et 26 juin à Suze-la-rousse, en lien avec les Fêtes nocturnes de Grignan, s'est inscrit dans un moment fort de la collaboration entamée entre l'Andass et C&D depuis le premier semestre 2014. Elle a rejoint ainsi des démarches qui, depuis 2012, font convergence : les Petites fabriques de coopération territoriales de Culture et Départements, les Rencontres nationales de l’ANDASS, les Assises nationales des Directeurs des Affaires Culturelles de la Fnadac, les rencontres de l’ADBDP et les chantiers ouverts sur les droits culturels (Paideia 4D). A la suite de la publication commune Andass / C&D - « Une culture solidaire, des solidarités culturelles » - qui a été rendue publique en septembre 2014, la rencontre de Suze-la-rousse a également fédéré l'Assemblée des Départements de France, Arts Vivants et Départements et l’ADBDP.

La ligne de la rencontre a été le pouvoir d'agir dans les solidarités humaines et territoriales en réunissant plusieurs communautés (artistes, opérateurs culturels départementaux, travailleurs sociaux, …) avec la volonté non d'être un moment de conférence introductive ou un point de restitution et de partage d'expériences de l'ensemble des démarches, mais un véritable laboratoire créatif de livrables et de référentiels.

Sur le modèle « aménagé » du hackathon, 12 ateliers de productions collaboratives se sont déroulés par équipe de 10 personnes et ont cherché à répondre à 12 défis sélectionnés en amont. 12 ateliers animés chacun par un facilitateur, sélectionné par l'Office (le partenaire opérationnel de ces rencontres) qui a suscité les échanges, accompagné le travail collectif et catalysé les énergies vers la production de livrables. Chaque équipe réunissait différentes compétences. A partir des cadres définis par le comité de pilotage inter associatif, les participants ont produit un livrable en 48h et en équipe.

En parallèle, a été créé un blog internet « culturesocial.org » pour présenter la démarche et offrir un espace de téléchargement de données afin que l’ensemble des documents produits par les Départements soit publié et consultable. Les Départements ont ainsi démontré que si les bonnes volontés sont présentes à tous les niveaux, notre collectivité peut être un assembleur, un agrégateur et donner du sens au passage à l'acte, celui d’investir dans le développement humain.

La mobilisation autour de cette rencontre (120 participants – 24 départements venus en équipe de 6 personnes) ont ainsi témoigner de la puissance de l’expérience artistique et culturelle pour refonder le lien social de notre communauté humaine ainsi que des modèles d’interventions culturelles et sociales mis en œuvre, favorisant la proximité et l’engagement. Bien que les livrables se révèlent à l'usage peu utilisables, cette « petite fabrique » a permis de solidariser le partenariat entre l'Andass et Culture et Départements, rapprocher les différentes associations de professionnel.le.s départementaux et a marqué, tant dans sa forme que dans son esprit, l'année 2015.

Elle a été suivie d'autres temps de mise en partage comme au Festival des Sud à Arles en juillet 2015 et devrait dorénavant se poursuivre dans les Départements qui souhaitent mettre en œuvre de manière plus approfondie cette intersection entre culture et développement social, sous la forme d'un protocole qui sera présenté en 2016 aux deux associations et avec l'accompagnement d'un ou plusieurs laboratoires de recherche durant les années 2016 et 2017.

 

  • Partenaires associés

FNADAC. Rappelons que l’objectif de fréquentation des troisièmes assises des Dacs avait été dépassé en octobre 2014 à Plaine Commune (650 inscriptions). L’impact politique de la Fnadac en a été renforcé apparaissant désormais comme le seul acteur technique capable de s’exprimer pour l’ensemble des interlocuteurs agissant dans le domaine des politiques publiques de la culture. En 2015, le Conseil d’administration de la Fnadac a décidé de structurer son organisation afin d’accroître sa réactivité et ses champs de compétence. 6 Vice-présidences ont été déterminées avec chacune une mission dédiée ; deux ont été attribuées à Culture et Départements : Relation avec les autres associations professionnelles pour Jean-Claude Perrot et Partenariats et communication pour Francis Gélin.

Véronique Balbo-Bonneval a fait part de son souhait de quitter la présidence de la Fndac en raison de ses nouvelles fonctions qui ne la légitiment plus à ce poste. Au premier semestre 2015, une présidence par intérim a été assurée par 3 VP (Catherine Dupraz, Frédéric Lafond et Claude Lechat) puis lors du Conseil d'administration de janvier 2015, a été élu un Président, en la personne de Frédéric Lafond, notre collègue du Doubs. Le principe des Vice-Présidence a été confirmé.

A noter que notre délégation Culture et Départements à la Fnadac a connu et connaîtra encore probablement des fluctuations. Si Francis Gélin y est un membre inamovible à l'apport considérable, la représentation C&D à la Fnadac au 31 décembre 2015 s'y est limitée, Jean-Claude Perrot ayant quitté ses fonctions au Département de la Seine-et-Marne à l'automne 2015 et Emmanuelle Castel-Granteral étant en congé maternité.

CANOPEEA. Membre fondateur du collectif, Culture et Départements n'est plus associé aux travaux du collectif. Canopeea a publié en 2015, l'Enquête sur les dispositifs départementaux des enseignements et pratiques artistiques dans le domaine du spectacle vivant réalisée en 2013 et 2014 par Jean-Marie Colin, Inspecteur de la Création, des Enseignements Artistiques et de l'Action Culturelle en y associant les compétences d'Aurélien Djakouane, sociologue

PAIDEIA. Laurence Loyer-Camebourg, Jean-Damien Collin, Laurent Seailles et Pierre Buch ont suivi les travaux Paiedeia 2015. A la suite de la rencontre dans la Manche, différentes publications ont émaillé l'année 2015 et les séminaires dans les Départements se sont poursuivis : Ardèche, Allier, Puy de Dôme, Manche, Nord. La Gironde et le Territoire de Belfort, pour des raisons différentes, n'ont pas poursuivi leur participation à Paideia. Enfin un chantier transverse sur la création artistique a été conduit toute l'année. Jean-Damien Collin, Laurence Loyer-Camebourg et Pierre Buch l'ont suivi.

ASSEMBLEE DES DEPARTEMENTS DE FRANCE. Culture et Départements a envoyé un courrier au Président de l'ADF en août 2015 pour reprise de contact suite aux élections de mars et à la nouvelle organisation de l'assemblée d'élu.e.s. L'association a été reçue par la nouvelle conseillère thématique, Gaëlle Charlemandrier, en charge à l’ADF de l’action éducative, sportive, culturelle et touristique, de la communication et du marketing territorial. Cette dernière a fait part de son intérêt pour les contributions susceptibles d'enrichir l'ordre du jour de la future commission Politiques territoriales de l’ADF.

 

  • Vie associative

Le nombre d’adhérents de Culture et Départements est en recul avec seulement 38 adhérents (56 adhérent.e.s en 2014, 57 en 2013). Il se compose de 21 conseils départementaux et 17 adhérents individuels. Deux raisons peuvent être invoquées pour expliquer cette forte réduction : les fortes incertitudes, pour ne pas dire les bouleversements que connaissent les professionnels de la culture dans nos Départements ; l'absence de relance par l'association. Notre assemblée générale 2015 validant les comptes 2014 a été tardive (15 octobre 2015) compte tenu des élections départementales et de la forte implication des administrateurs dans l'organisation de la rencontre de Suze-la-rousse.

www.culturedepartements.org. Le mode de calcul des statistiques de notre site internet ayant changé, il est impossible d'établir une comparaison avec années antérieures. Le nombre de visites uniques (et non le nombre de connexions multiples) s'établit à 39 706 pour l'année 2015. La moyenne de pages visitées est stable par rapport à 2014 : 4,03 pages/visiteur contre 4,1 pages en 2014 - 3,45 pages en 2013. 68,11 % des visites sont en accès direct contre 95% années précédentes, ce qui montre les recherches effectuées via les moteurs de recherche et la bonne identification de notre site. La maintenance du site internet a fait l'objet d'une dépense de 180 € et son hébergement de 135,66 €, en augmentation en raison d'un décalage de paiement 2014 en 2015. A noter que notre CMS qui date de 2009 ne peut plus être mis à jour et qu'il convient donc de mettre en chantier un nouveau site.

 

Compte tenu du report à nouveau de 6 000 € voté par le conseil d'administration pour compenser les recettes insuffisantes 2015 au regard des dépenses prévisionnelles, le réalisé 2015 est excédentaire. Mais l'association a entamé ses réserves à hauteur de 4 425,14 €. Les autres dépenses respectent les lignes budgétaires du Budget prévisionnel 2015 voté hormis :

  • les locations de salles, caduques en raison des mises à disposition ADF et Hors les Murs (merci à eux) ;

  • la communication financée en 2014 (Kakémonos et flyers) qui n'a pas eu besoin d'être renouvelée en 2015 ;

  • la ligne déplacements et restauration non utilisée en 2015, notre repas annuel ayant eu lieu début 2016 ;

  • la ligne d'acquisition de revues qui, compte tenu de l'absence de publication, n'a pas eu besoin d'être activée.

En terme de recettes, les adhésions ont été moindres qu'en 2014 (- 2 940 €). Les inscriptions collectées en 2015 ne sont pas représentatives car il s'agit des encaissements des avances demandées pour le séminaire de Suze-la-rousse qui n'ont pas été réglées par les Départements mais par notre association.

Le résultat net 2015 s'établit à 1 574,86 € dont 6 K€ puisés dans les fonds propres associatifs antérieurs. En conséquence, le report à nouveau de Culture et Départements se réduit à 29 900,48 €. Compte tenu de la bonne santé des finances de Culture et Départements, il n'est pas nécessaire de modifier les tarifs d'adhésion 2017 qui n'ont pas évolué depuis 2008.

Le Rapport moral et financier 2015 est voté à l'unanimité des présent.e.s.

 

 

2 - Budget Prévisionnel 2016 (télécharger ici le BP 2016)

Comme précisé précédemment, la somme de 4 500 € est inscrite pour la réalisation d'un nouveau site internet. La ligne séminaire est alimentée à hauteur de 3 000 € pour la rencontre concernant les agences qui aura lieu à Strasbourg les 12 et 13 octobre prochains et à hauteur de 5 500 € pour la rencontre envisagée en décembre avec Arts Vivants et Départements et la FNCC consacrée à l'éducation et aux enseignements artistiques. Les autres lignes de dépenses sont proches des réalisés années précédentes. Il est précisé que la ligne déplacements et restauration liée aux activités de C&D hors repas de Noël n'est que peu utilisée par les membres. En terme de recettes, et compte tenu de la nécessité de revoir notre site internet, un report à nouveau de 5000 € pris sur fonds propres s'avère nécessaire pour équilibrer le budget. Cela portera notre report à nouveau au 31 décembre 2016 à 24 900,48€.

Le Budget Présivisionnel 2016 est voté à l'unanimité des présent.e.s.

 

 

3 - Election du Président et renouvellement du Conseil d'administration

 

  • Election Président.e pour un mandat de 2 ans

Conformément à nos statuts, Culture et Départements doit procéder à l'élection d'un.e Président.e tous les deux ans. Après 3 mandats, François Pouthier a fait part par courriel à tous les membres de Culture et Départements qu'il ne souhaitait pas être candidat pour un nouveau et quatrième mandat. Un appel à candidature a été lancé. Plusieurs membres du Conseil d'administration sont intervenus auprès de la Vice-Présidente Laure Descamps pour qu'elle veuille bien présenter sa candidature.

Laure Descamps accepte d’être candidate mais précise qu'elle souhaite approfondir le travail collectif. Certes, il a été montré que les membres de Culture et Départements sont bien présents sur plusieurs dossiers mais Laure Descamps souhaite, dans la limite des disponibilités de chacun.e, un engagement plus marqué. Elle propose donc qu'une structuration puisse être effectuée avec des délégués régionaux à l’échelle des grandes régions (ces délégués régionaux pourraient animer des temps de travail entre dacs des Départements) et que des thématiques précises puissent être conduites par groupe projet avec un animateur de chaque concertation comme par exemple culture social, culture économie, culture jeunesse, agenda 21 et parité DD. La vie de l'association (site internet et communication) pourrait également reposer sur un vrai travail de délégation, quitte à y attacher un budget.

Laure Descamps souligne également la nécessité de poursuivre le travail avec Arts Vivants et Départements et l'ADBDP pour présenter un bloc culturel cohérent et organisé des départements au national. Enfin, en terme de méthode de travail, est proposé d'échanger plus souvent en virtuel par Skype pour être plus productif et plus fluide, de limiter les Conseils d'administration parisiens et de s'appuyer sur des événementiels pour de nouveaux temps de rencontre. Après débat, la candidature de Laure Descamps est mise au vote.

Laure Descamps est élue Présidente de Culture et Départements à l'unanimité des présent.e.s.


  • Renouvellement du Conseil d'administration

Sont élu.e.s au Collège 1

  • Laure Descamps
  • Philippe Lacombe
  • Sandrine Kerlidou
  • Pierre Buch
  • François Pouthier
  • Odile Pertermann
  • Philippe Veyrinas
  • Vincent Bourgues
  • Mireille Pinaud

Sont élu.e.s au Collège 2

  • Francis Gelin
  • Vincent Lalanne

Sont élu.e.s au Collège 3

  • Cécile Aubert
  • Alexandre Michta
  • Laurence Loyer-Camebourg

 

L'ordre du jour de l'Assemblée générale étant clos, la séance est levée.

François POUTHIER

 

 

Vous êtes ici : Accueil 2016 Assemblée générale du 12 mai 2016